Tome I page 411
 

ANÉMONE, amimnaammi‑») Vd 3 Montreux Br., Moratel Flore (dans Mo.‑F.; l’impr. porte amimome, que reproduit Dum.), ‑ón(a) F 1, 2 et 4 Savoy, id. Flore 11, ‑òna Vd 35, amemona F Chenaux, ‑èmonə Vd 16, ‑è pl. 67; anəmo·n Vd 24, ‑é pl. N 31. Forme déglutinée: mimóna F Savoy. Fr. amimone Vd 3 Montreux Blanchet et Durheim 219, animone 1 Aigle 1764 Decoppet 131.

‖ S. f. Anémone. Désigne plusieurs espèces: 1. Anémone des Alpes (Anemone alpina L.) (Vd, F). Appelée la grant anèmonə (Vd Orm.). 2. Anémone des bois, sylvie (Anemone nemorosa L.) (Vd, F). Amimna dè bòtsalè, an. des bosquets (Vd Montreux et F Vev. Savoy, Flore, 11). 3. Anémone hépatique (Anemone hepatica L.) (F). Amimna psa, an. bleue (Gruy. et Vev. Savoy). Amimna in ka, an. en cœur (Vev. Savoy). Amimó·n a fòyə dè tèri, an. à feuille de lierre (Vev. et Sarine Savoy). 4. Anémone couronnée (Anemone coronaria L.) (Vd Br., F). Amimna dè kurti, an. des jardins (F Vev. et Sarine Savoy). 5. Anémone pulsatille (Anemone pulsatilla L.) (F Savoy, Flore, 11).

Mot d’emprunt. Pour les termes patois, voir Savoy, Flore, 11. Les formes en am‑ s’expliquent par assimilation. On retrouve le passage de n à m dans amómṑ·n (Côte‑d’Or. ALF, Suppl. 8). Tp.

Pour citer cet article : ANÉMONE (réd. Tp.), Glossaire des patois de la Suisse romande, fondé par L. Gauchat, J. Jeanjaquet et E. Tappolet, Genève, Droz, 1924-, Tome I, p. 411.

Marge de droite