Tome II page 446
 

bsn, b‑, ‑oun B 35, 4‑6, Qui., Gué., Bié.; bson N 61 ALF. Anc. forme beusson B 1582, 1613 («bieussons» 1613, dans Brinkmann, 92, paraît mal lu); Paniers, v. 208. — ALF 1174 (ruche).

‖ S. m. 1o Ancienne ruche d’abeilles en paille tressée. «Dix‑huict beussons de mouches a miel» (1613. Proc. sorc. III, 50. AC). Bson d bō, r. en bois (Sépr.). Dictons. «Lai fenne dait étre dains ïn hôtâ cment lai reinne dains le beusson», la femme doit être dans une maison comme la reine dans la ruche (Ocourt. Surdez, Prov. 452). È n fā ran k’ïn pō d fiə po dyètè [gâter] ïn bœsoun d miə, il ne faut rien qu’un peu de fiel pour gâter une r. de miel (Épauv.). ‖ Colonie d’abeilles. [Quand les enfants sortent de l’école,] s’a kòm ïn bson d’ḕchat, c’est comme une ruchée qui essaime (Charm.). Fig. Son bson è djətè, sa ruchée a essaimé, en parlant d’une femme qui a accouché (Bourr.). 2o Par anal. Petit panier rond dans lequel on met lever la pâte (Bois, Bonf., Bonc.); id. Chât. Panier pour des pelotes de laine (ib.). 3o Mesure pour froment, en paille tressée, qui a la forme d’une ruche (Épauv., Courtemaîche). «Et le melïn tic‑tac, tot djoyeux et tot fie [fier] Des beçons de froment que son maître yi [lui] confie», et le moulin moud en faisant tic‑tac ... des mesures de fr. ... (Lièvre, Pénates, 39).

Dérivés: dimin. bsn B 50, 60, 61, 1. petite ruche; 2. petit panier à ouvrage; bsnər (‑ière) B 54, rucher; bsn B 60, s. f., ruchée.

Dimin. en ‑on de bs 1. Tp.

Pour citer cet article : bsn (réd. Tp.), Glossaire des patois de la Suisse romande, fondé par L. Gauchat, J. Jeanjaquet et E. Tappolet, Genève, Droz, 1924-, Tome II, p. 446.

Marge de droite