DISTRICT, distr Vd passim, V 1‑5 spor., 85 (‑ik), G 20, F 1 Gé., 51, N 31, 50, B 32, J 40, 48, 61, 64, dich(ə)‑ Vd 2, F 17, J 45, 47, 6 Va., destrik, də‑ V 73, 76 (‑īk), 80 (‑ìk). Anc. deistrey Vd 3 1696, destroi(c)t N XIVe s., vers 1500, XVIe s., J 6 1344 (copie XVIe s.), détroit Vd 1756, N 1682, XVIIIe s., destrict F 1391, distroit 1401. Fr. prononc. distri SR. — Pier. 190, 195, 692, 693.

‖ S. m. 1o Juridiction (anc. G, N). «Per terram suam, et ubique sub jurisdictione et districtu ipsius» (G 1295. Sources droit, I, 83). «Aussi sont en sa seigneurie et destroictz la baronnie» (N 1357. Matile, 776).

2o Territoire, circonscription régie par une juridiction (anc. Vd‑N); cf. synon. ban 5o. «Obligant se dicti homines ... et specialiter domos et possessiones suas quas habent Gebennis vel in districtu» (G 1306. Sources droit, I, 103). «In hominibus ville de Colognier ... et habitantibus infra comitatum et districtum nostros et juridictionem» (G 1363. Ib. I, 162). «Dame dou Landeron et de toute la chastellanie et destroit dou dit luef» (N Land. 1377. Matile, 1040). «Quelcunque bourgeis de Fribourg resident ou destrict ou in la segnyorie de Fribourg» (F 1391. Rec. dipl. V, 85). «In locis singulis dicti nostri districtus» (V 1417. MDR, XXXVIII, 169). «Les habitans dans le détroit de la Chatelenie de Thielle» (N 1682. Pier. 190). «Chaque haut Justicier étoit en droit de saisir tous les biens qui se trouvent dans le détroit de sa Juridiction» (Vd 1756. Ib.). ‖ Territoire, circonscription d’un village, d’une commune (anc. Vd, N, J; fr. rég. N). «Item rapportent les coulongeurs lay force et le destroit de Miecourt: par la boesne de Prele, par prairie Raimber; dois prairie Raimber ...» (J Aj. 1344, copie du XVIe s.; cf. Matile, 534 et Trouillat, III, 550). «Les prémices ou emines de moisson du district de la Cote aux Fées» (N C.‑aux‑F. 1657, copie du XVIIIe s. Pier. 195). «Certaines censes ... qu’il pouvait posséder rière le district et territoire de Bournens» (Vd 1673. MDR, XXVI, 116). «[Ordre] aux dites communautez ... d’empescher que les dits gueux ... n’entrent dans leurs detroits» (N 1702. Pier. 190). «Commandement au nommé Charles, maître à danser, de se retirer du district de cette Communauté» (N Locle XVIIIe s. Pier. 195). «Il ne pourra s’établir dans le district de la commune de Rochefort» (fr. rég. N. Ib.). ‖ Territoire soumis à une convention de droit privé (Vd Veytaux 1696): «Tout autres bois qui sera dessus le deistrey de sa convention», dans un acte par lequel un bûcheron s’engageait à essarter un bois délimité (Not. P. Masson. AC). 3o «District franc», zone d’interdiction de chasse (fr. rég. SR). «Il sera établi un district où la chasse du gibier de montagne sera prohibée dans chacun des Cantons ... de Fribourg et de Vaud; deux districts dans chacun des Cantons de Berne et ..., et trois dans ceux du Valais et ... Autant que possible, les délimitations de ces districts francs seront modifiées tous les cinq ans» (Loi fédérale sur la chasse et la protection des oiseaux du 17 septembre 1875, art. 15); la version allemande de la loi porte Bannbezirk ou Freiberg. «Je me trouvais dans le district franc des Diablerets où j’avais repéré un beau chamois» (24 Heures, 31 juillet 1976). 4o Subdivision administrative du canton, regroupant plusieurs communes (SR pat. et fr. rég.). Léz ótoritḕ d distri son nomḕ po è·n péryṓd də kètr an, les autorités de d. sont nommées pour une période de quatre ans (J Bonf.). Vóta in dəstrīk, voter par d., par opposition à vóta pè chrkyo, voter par cercle (V Haud.; cf. cercle 11o, Gl. III, 208 a). Lə distri d’lyo l è lə plyə gran du kanton, le d. d’Aigle est le plus grand du canton (Vd Nov.); cf. ci‑dessous. «Par l’intermédiaire de la police de district, il s’était ... assuré ... qu’aucun amateur n’était resté en dehors de la salle» (fr. rég. J Journal du Jura, 11 déc. 1976). «Le Conseil d’État répondra à une interpellation de M. C. concernant les conditions de travail dans les prisons de district» (fr. rég. Vd 24 Heures, 6 sept. 1977). «Nomination à la Recette de district» (fr. rég. B Moutier. Le Pays, 22 mars 1977). «Sa santé s’altéra, nécessitant ces dernières années des séjours à l’hôpital de district» (fr. rég. J Le Pays, 15 déc. 1976). Autres ex. sous préfet, tribunal.Lou gran distri, le d. de Vd Aigle (Vd Sassel; fr. rég. Vd). «L’est cein qu’est arrevâ y’a on part dè teimps à n’on citoyein dè pè lo [de par le] gran distrit», c’est ce qui est arrivé il y a quelque temps à un citoyen du grand district (Vd Cont. 1884, 36). «Le magistrat sera également à disposition de ceux qui souhaiteraient assister à son exposé et venant d’autres communes du Grand District» (fr. rég. Vd Villen. Est Vaudois, 7 nov. 1984).

Par ext. 5o Portion de terrain (V Bagnes 1792): «Le petit district des Fontannets» (Ac, cote P 587, 7). «Un petit district au sommet des Rouvenettes» (ib.). 6o Emplacement, en parlant de la zone qui, au temple, est réservée aux chanteurs (Vd XVIIIe s. Burdet, Musique Vd, 339). ‖ Par plais. Place déterminée, endroit (fr. rég. Vd): «Ce district, là, pour les pièces de vingt francs ..., celui‑là pour celles de dix» (B. Vallotton, Portes entr’ouvertes, 1917, 212).

Du lat. distrĭctu ou emprunt; FEW, III, 101 a; Niermeyer, 343 b. — Cf. dètri. Kn.

 

Pour citer cet article : DISTRICT (réd. Kn.), Glossaire des patois de la Suisse romande, fondé par L. Gauchat, J. Jeanjaquet et E. Tappolet, Genève, Droz, 1924-, Tome V, p. 775.